La sélection

  • Un principe général a guidé la sélection : le cinéma est à la fois un art et un divertissement.
  • La sélection comporte environ 2500 films aujourd’hui, soit environ 7% des films sortis en France depuis 1920.
  • Elle est composée
    • à 80% de films recommandés par les critiques
    • 20% de films plébiscités par le public mais que les critiques ont jugé “moyens”.
  • Afin d’être aussi neutre que possible, nous avons lu et croisé les critiques de différentes sources :
    • dictionnaires du cinéma
    • magazines spécialisés
    • sites web de référence
  • 2/3 tiers des critiques sont françaises, 1/3 anglo-saxonnes
  • Confronter les différentes critiques nous a permis d’éviter des biais critiques trop fréquents :
    • la dévalorisation des comédies (dont les comédies romantiques), par snobisme intellectuel – très fréquent dans la cinéphilie française
    • rares sont les bons films d’action, nul doute, mais pourquoi écarter ceux qui le sont ?
  • La lecture comparée de différents échos pour un même film fait ressortir les biais particuliers :
    • Télérama apprécie les sujets sociaux, moins la sience-fiction ;
    • Elle magazine, dont la sélection critique est de bonne qualité, aime beaucoup (trop) les comédies romantiques ;
    • la bible qu’est le Guide des Films, dirigé par Jean Tulard, survalorise les westerns et adule… Sharon Stone : presque tous les films où elle joue sont évalués par un même critique qui ne cache pas son amour éperdu ; rigolo à lire mais pas une raison de donner 3 étoiles aux films !
    • etc.
  • A l’inverse d’AlloCiné, notre sélection ne se fait pas à partir d’une note moyenne des critiques : si l’un met 5 étoiles et l’autre 1, la moyenne donne 3… ce qui tend à éliminer les films créant la controverse au profit d’oeuvres plus lisses.

Au final, cette sélection est-elle parfaite ? Non, bien sûr. Cependant, les chefs d’oeuvre et les très bons films y sont, aucun doute. C’est le bas du classement qui pose problème : les 200 derniers sont-ils objectivement meilleurs que les 100 ou 200 suivants pourtant non retenus ? C’est vraiment discutable… mais il faut bien trancher sous peine d’élargir sans fin la liste. Reste le plus important : les 2300 films en tête du classement méritent d’y être.